Cheb Yazid: "Un vieux rêve enfin réalisé" PDF Imprimer Envoyer

Ses créations originales brassant du patrimoine algérien, jusqu'aux musique Rai et latino valent à l'artiste une renommée qui dépassa nos frontières et assoit définitivement son nom parmi les figures de proue de la chanson Rai voire même de la chanson algérienne, dont il s'est fait un ambassadeur de voix. Cheb Yazid de son vrai nom Bel Abbes, au grand bonheur de son public, et une maitrise polyvalente et sa forte conviction de faure une musique qui affranchit toutes les barrières.



Toujours dans le sillage des soirées ramadhanesques, le théâtre de verdure Saim Lakhdar a cette fois-ci un invité de marque, une idole du public algérien en l’occurrence Cheb Yazid. Un professionnel! C’est le moins que l’on puisse dire de cet artiste qui a mis sa vie entière au service de la musique qu’il veut servir grace à une experience de plus de 30 ans au sommet de sa notoriété. 22h30mn, une affluence record, du jaimais vu depuis les fameuses Andalousiates Ramadhan, une organisation parfaite un service de sécurite très aux aguets. Que dire de plus si ce n’est de voir toutes ces familles venues assister au récital de Cheb Yazid qui affiche déjà complet. 23h30mn, sous les feux des projecteurs Yazid fit son apparition, très élégant, salua tout ce beau monde pour entonner en individuel ses premières notes de musique et débuta son recital par "Darou Shour Darou" sous les applaudissements du public des youyous qui fusaient de partout, réhausses par la présence du directeur de la jeunesse et des sports de la Wilaya de Sidi Bel Abbes et du président de la commission culturelle communale de Sidi Bel Abbes. Pour rappel cette soirée a été organisée par la DJS de Sidi Bel Abbes. Un premier couac, panne d’electricité qui n’altera nullement cet artiste habitue à la grande manifestation et le revoilà tout souriant. Voilà comment un enfant de douze ans a pu devenir ce qu’il est maintenant.

Nous nous retrouvames à la reception de l’hôtel Métropole, Cheb Yazid a voulu à travers ces dires nous donner un aperçu sur son parcours et faire connaitre son cursus musical parallelement au vécu quotidien. Une scolarité des plus resplendissantes qui s’étala du primaire aux études supérieures, soldée par un magister en psychologie du sport. Pour nous dire :  "lors de ma réussite à l’examen de man passage en sixième, men feu grand-père m’a offert mon premier instrument de musique, une guitare sèche". Tout petit ado, il annonça la couleur aidé par son professeur de musique en l’occurrence Amar. A 16 ans, il reçut en guise de réussite un accordéon. Il créa son petit groupe musical pilote pour égayer les mariages et les fêtes familiales. Au grand bonheur du public de voir Yazid chanter tous les genres de chansons : Rai, Staifi, et les tubes du feu Hasni "Mazal kayen l’espoir" en passant par la célèbre chanson du feu Zergui "Djahida allache n’sitini". La soirée a atteint son paroxysme, sous les airs de fête, mariage, danses, chants envoûtants, personne ne pouvait tenir sur place, voir tout ce beau monde gai, avec un succès sans pareil auprès des femmes et des familles en cette soirée M. Bel Abbes Yazid de son vrai nom, a atteint le succés auprès des femmes savantes et la fine oreille; au point que chacune de ses productions donne lieu à une marée féminine sans pareil, du moins pour un artiste qui en plus du patrimoine musical, allia d’autres varietes musicales en cette soirée, reconnait—on un orfèvre en la matière. << Depuis toujours, j’ai droit à un public féminin très important>>, pour nous dire ensuite << je rends hommage à la femme Algérienne>>. Notre artiste insistant sur le respect mutuel et ses relations avec ses fans. Le succès ne date pas d’aujourd’hui. Et quand Cheb Yazid chanta "Darou Shour Darou" les femmes, loin d’imaginer l’enthousiasme, c’est devenu presque une lapalissade pour Yazid particulièrement sollicité par les familles pour l’animation des cérémonies de mariage. Un repertoire très varié fut étalé en cette soirée unique où tous les riverains se sont donnés à coeur joie. Telle était la soirée de ce 23ième jour du jeûne. Il est 2h du matin, le spectacle prend fin. Yazid est pris d’assaut par ses fans, soit pour un autographe, soit pour une photo-souvenir. Nous nous retrouvâmes encore une 2ième fois pour peaufiner notre reportage pour revenir 20 ans avant, Cheb Yazid très courtois, très fin et tres subtil, nous affirma <<je ne vous cache pas, c’est un vieux rêve que je viens de réaliser>> confia-t-il sur un ton empreint de fierté. L’artiste qui a passé des années à se frotter au monde, pas toujours facile, l'édition musicale en se produisant notamment chez les grandes boites, faire sa propre musique à sa guise.

Acheter son propre matériel n’est pas une sinécure, mais la volonté et la determination de l’artiste ont eu raison de ces exigences particulières et couteuses et ce à son grand bonheur << Je suis autonome, s’agissant de contrats : El Hamdou Lillah, je gagne bien ma vie à travers l’animatien des fêtes de mariage, gala ». 4h00 du matin, une autre soirée est programmée à la daira de Ben Badis, laissons l’artiste se reposer. A suivre ....

Source: Le Quotidien National "Ouest Info" - 13 aout 2012

 
Home Presse Ecrite Presse_Algerienne Cheb Yazid: "Un vieux rêve enfin réalisé"